Voves : ce ne sont pas les engrais qui ont fait rougir les élèves

En mars dernier, 40 élèves d'une école primaire de Voves au sud de Chartres se plaignaient de rougeurs.

28 octobre 2016 à 15h28

EVASION

Les engrais n'étaient pas la cause des démangeaisons. En mars dernier, 40 élèves d'une école primaire de Voves au sud de Chartres se plaignaient de rougeurs. Après sept mois d'enquête, l'expertise toxicologique de l'Agence Régionale de Santé n'a pas permis de faire le lien avec les engrais qui étaient soupçonnés.


Récemment Diffusé


LA MÉTÉO PRÈS DE CHEZ VOUS