SaDur pointe du doigt l'état du RER D

L'association demande à chacun dont le Stif et les syndicats de prendre ses responsabilités.

27 janvier 2016 à 14h23

EVASION

L’état d’urgence : c’est ce que décrète l’association SaDur sur le RER D. Au terme d’un droit de retrait exercé pendant plusieurs jours par les conducteurs, donc des perturbations pour les usagers, ajouté à des difficultés récurrentes telles que des pannes, des colis suspects, l’association demande à chacun dont le Stif et les syndicats de prendre ses responsabilités. SaDur pointe un dialogue social à la SNCF à améliorer, un manque de personnel en gare et dans les trains ainsi qu’un vieillissement des infrastructures.


Récemment Diffusé


LA MÉTÉO PRÈS DE CHEZ VOUS