Deux hommes relaxés à Meaux après avoir vendu des masques chirurgicaux sur Internet

Deux prévenus ont été jugés lundi soir au tribunal de Meaux pour « refus de déférer à une réquisition et recel de bien provenant d'un délit ».

22 avril 2020 à 11h04

EVASION

Deux prévenus ont été jugés lundi soir au tribunal de Meaux pour « refus de déférer à une réquisition et recel de bien provenant d'un délit », raconte Le Parisien. Après le signalement d'une annonce sur Le Bon Coin, les gendarmes ont arrêté un homme dans une entreprise de BTP à Emerainville. Il proposait des boîtes de 50 masques chirurgicaux pour un montant de 60 euros et une boîte de 25 tests Covid. L'homme a indiqué vendre ce matériel à des société de BTP pour leur permettre de reprendre le travail. Finalement, le chef d'entreprise et son acolyte ont été relaxés. En partie car les masques avaient été importés d'Allemagne, mais aussi car les stocks doivent être détenus par une personne morale, détaille le quotidien.


Récemment Diffusé


LA MÉTÉO PRÈS DE CHEZ VOUS