Accident mortel sur un chantier d'insertion à Amiens : Gilles de Robien relaxé

La cour d'appel d'Amiens a rendu sa décision dans l'affaire de l'accident mortel survenu en 2002, sur un chantier d'insertion de la citadelle à Amiens.

26 janvier 2016 à 10h58

EVASION

Gilles de Robien a été relaxé. La cour d'appel d'Amiens a rendu hier lundi sa décision dans l'affaire de l'accident mortel survenu le 22 février 2002, sur un chantier d'insertion de la citadelle à Amiens. Un pan de mur s'était écroulé sur un jeune homme de 19 ans alors en contrat emploi solidarité. L'ancien maire était poursuivi pour homicide involontaire, mais a été relaxé. En première instance, il avait été condamné à 10.000 euros d'amende avec sursis.


Récemment Diffusé


LA MÉTÉO PRÈS DE CHEZ VOUS