L'ancienne maire de Pontault-Combault de retour devant la justice

  •  Publié le 22 septembre 2022 à 17h46

Monique Delessard comparaît à partir ce jeudi 22 septembre devant les assises de Paris.

Monique Delessard comparaît à partir ce jeudi 22 septembre devant les assises de Paris. Elle aurait signé un faux acte de mariage en 2007. L'élue était alors première adjointe. Elle avait paraphé un acte de mariage qui unissait le maire de Pontault-Combault et sa concubine. Jacques Heuclin était toutefois dans le coma et hospitalisé à Paris, précise France 3. Or le document aurait été signé par les deux époux à son domicile pontellois. Jacques Heuclin était décédé le lendemain. Ce sont ses trois filles qui ont réclamé l'annulation du mariage frauduleux. Deux jugements successifs en 2009 et 2010 avaient condamné Monique Delessard, mais la Cour de cassation les a annulés. C'est donc au tour des assises de Paris de la juger. L'ancienne maire socialiste encourt quinze ans de prison pour « faux en écriture publique ». Le verdict sera rendu vendredi 23 septembre.

 

 

Crédit : Nicolas Chacun – Olivier Doyen

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.