Le Conseil local de santé mentale, une structure pour aborder sans complexe les troubles mentaux dans le sud de l'Oise

  •  Publié le 23 juin 2022 à 11h35

Dans cette structure sont impliquées les communes de Senlis, Chantilly et Pont-Sainte-Maxence, via leur Centre communal d'action sociale.

Dans cette structure sont impliquées les communes de Senlis, Chantilly et Pont-Sainte-Maxence, via leur Centre communal d'action sociale. Et ce jeudi 23 juin à 14h30, les trois communes vont signer une Charte de partenariat pour participer activement aux initiatives su CLSM du Val de la Nonette. La signature aura lieu dans la salle d'honneur de la mairie de Senlis. Le CLSM participe à l'amélioration de la prise en compte de la souffrance psychique et psychosociale. Il oeuvre aussi pour la prévention, l'accès aux soins, le rétablissement, la lutte contre l'exclusion et la déstigmatisation. Ce Conseil local permet à de nombreux acteurs d'échanger et de se concerter : élus locaux, professionnels de la psychiatrie, professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux, acteurs locaux (bailleurs, éducation, justice...), associations d'usagers, familles et enfin citoyens. En France, une personne sur quatre est touchée par un trouble psychique au cours de sa vie.

 

 

Crédit : Nicolas Chacun – Hélène Virat

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.