Un nouvel EHPAD ouvre ses portes à Tournan-en-Brie

  •  Publié le 24 juin 2022 à 15h35

L'Établissement Public Gérontologique de Tournan-en-Brie, c'est son nom, programme une journée portes ouvertes.

L'Établissement Public Gérontologique de Tournan-en-Brie (EPGT), c'est son nom, programme une journée portes ouvertes. Elle aura lieu demain, samedi 25 juin 2022. Une façon de marquer la fin des travaux de reconstruction de l'EHPAD et son ouverture au public. Les travaux ont nécessité un investissement de 23 millions d'euros. À présent, l'EPGT compte 157 lits répartis en 142 lits d'hébergement permanent, dont 30 lits d'unité protégée adaptée à la dépendance psychique (Alzheimer et maladies apparentées), sans oublier 15 lits d'hébergement temporaire dont 2 lits dans l'unité protégée. Le nouvel espace, de 8.068 m² de surface d'œuvre, est bâti autour de plusieurs objectifs.


Trois objectifs principaux

Le premier est de placer la personne âgée au centre des préoccupations. Le nouveau bâtiment allie sécurité, échange et lien social. Il s'articule autour de la « place du village », un endroit qui regroupe plusieurs services et est entouré de jardins protégés, avec des terrasses et baies vitrées.

Le second objectif était de placer de nouveaux services, aidant à la déambulation. C4est le cas de l'unité protégée, qui offre l'accès à un jardin thérapeutique ainsi qu'à un « parcours des sens », à l'abri des regards des visiteurs. Les résidents, même désorientées, peuvent y trouver le plaisir de la marche dans un cadre contrôlé. Du côté des repas, une production culinaire équipée du matériel le plus récent a été installée.

Le troisième objectif principal de l'EPGT est l'amélioration des conditions de travail du personnel. On compte donc des rails de transfert dans la moitié des chambres. Les lieux de travail ont été pensés avec des architectes. Les locaux se veulent accessibles, faciles d'entretien avec des stores automatisés et des espaces de pause « adéquats ». Toutes les chambres sont individuelles.


Un financement partagé

Côté financement, le Conseil départemental de Seine-et-Marne a fourni 2.355.000 euros pour les travaux et 235.000 euros pour le mobilier. L'Agence régionale de santé a quant à elle financé 2.356.274 euros. De son côté, la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie a dépensé 2.000.000 d'euros. Enfin, l'EPGT a cédé une partie du site pour 4.300.000 euros, et emprunté 14 millions d'euros.

 

 

Crédit : Nicolas Chacun – Hélène Virat

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.