Vernouillet : de la prison ferme requise contre le banquier un peu trop généreux

  •  Publié le 13 mai 2022 à 17h51

La procureure du tribunal de Chartres a réclamé une peine de trente mois de réclusion et 150.000 euros d'amende à l'encontre du directeur.

La procureure du tribunal de Chartres a réclamé une peine de trente mois de réclusion et 150.000 euros d'amende à l'encontre du directeur d'une agence bancaire de Vernouillet. Entre 2015 et 2017, il aurait accordé des crédits immobiliers à une cinquantaine d'individus, pour la plupart d'origine pakistanaise, et qui utilisaient de fausses fiches de paie. Le banquier a reconnu avoir signé de faux documents, raconte L'Echo Républicain. Les principaux accusés ont ainsi pu acheter quelque 38 maisons dans toute la région parisienne pour un total de 6,7 millions d'euros. Le procès doit s'achever ce vendredi 13 mai. Le jugement devrait être mis en délibéré.

 

Crédit : Nicolas Chacun – Olivier Doyen

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.