Meaux avertit une nouvelle fois ses habitants qui nourrissent les pigeons

  •  Publié le 12 octobre 2021 à 12h26

Donner du pain aux volatiles, c'est favoriser leur prolifération, et leur surnombre « crée des nuisances importantes », précise la ville.

Donner du pain aux volatiles, c'est favoriser leur prolifération, et leur surnombre « crée des nuisances importantes », précise la ville. Le risque sanitaire est même présent, car leur surpopulation peut transmettre des maladies. Trop de nourriture abandonnée peut également attirer d'autres espèces animales comme des rats ou des souris.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.