Toute l'info matinale dans le 77 Sud

  •  Publié le 20 juillet 2021 à 07h49

L'essentiel de l'actualité dans le sud de la Seine-et-Marne, ce matin.

La Seine-et-Marne était le dernier département d’Ile-de-France à se situer en-dessous du seuil d’alerte concernant le Covid-19, ce n’est plus le cas.
Depuis hier, le 77 l’a en effet aussi dépassé, tout juste au-dessus du seuil des 50 cas pour 100 000 habitants avec 57. Ce sont les 20-29 ans qui y sont le plus contaminés. Dans la très grande majorité des cas, c’est le variant Delta qui a touché les seine-et-marnais testés positifs. La situation s’est apparemment accélérée lors de ces deux dernières semaines.

Si vous cherchez du travail, sachez que la Sucrerie de Souppes-sur-Loing a besoin de bras pour la récolte de betterave à venir.
Une information relayée par "La République de Seine-et-Marne". Une cinquantaine de saisonniers sont attendus pour la fin septembre et les 3 mois qui suivent. 15 postes en CDI sont également à pourvoir. L’entreprise emploie actuellement 130 personnes.

La Ville du Mée-sur-Seine durcit sa réglementation envers les chiens.
Ils ne sont désormais plus autorisés à circuler sans laisse dans les rues. Le maire Frank Vernin vient de décider d’élargir cette obligation qui avait déjà cours dans plusieurs parcs de la commune. Il veut ainsi éviter les éventuels comportements agressifs de ceux que leurs maîtres laissent se promener librement et rassurer les habitants. Et cela va même plus loin puisque les chiens sont carrément interdits à certains endroits du Mée, comme les aires de jeux pour enfants, les terrains de sport, les épiceries ou les cimetières.

Les Jeux Olympiques débuteront vendredi à Tokyo et la Seine-et-Marne y sera représentée par 11 athlètes licenciés dans l’un de ses clubs.
Si tout se passe bien sur le plan sanitaire, les JO se disputeront jusqu’au 8 août. Parmi les sportifs seine-et-marnais : 4 sont en lice pour les compétitions d’athlétisme et autant en escrime. C’est d’ailleurs la fleurettiste Pauline Ranvier qui ouvrira le bal, dimanche. Enfin c’est aussi en escrime que le seul athlète paralympique de Seine-et-Marne, Yohan Peter, se produira, fin août.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.