Toute l'info matinale dans le 77 Sud

  •  Publié le 04 mai 2021 à 07h20

L'essentiel de l'actualité dans le sud de la Seine-et-Marne, ce matin.

Le ministre de la Santé s’est rendu hier à l’hôpital de Melun.
Olivier Véran a participé à l’inauguration de l’établissement qui a ouvert ses portes il y a un peu moins de 3 ans. Il a échangé avec les soignants, très fatigués et lassés de la situation actuelle. Le ministre leur a promis des hausses de salaires (9 milliards d’euros au niveau national) et des congés à venir pour souffler. Enfin Olivier Véran en a profité pour se faire injecter sa deuxième dose de vaccin contre la Covid, 3 mois après la première qu’il avait déjà reçu à Melun. C’était cette fois-ci du Moderna après de l’Astra Zeneca.

3 des 74 Prépa Talents que va lancer le gouvernement à partir de la rentrée prochaine se trouvent en Seine-et-Marne.
Le dispositif a pour but de diversifier le recrutement de la haute administration en permettant à des étudiants qui n’auraient pas forcément tenté leur chance d’accéder aux plus grands corps de l’État. 1700 élèves vont ainsi être accueillis dans ces classes préparatoires. Dans le 77, ça se passera à Melun (avec l'université et l'école des officiers de la gendarmerie nationale), Cannes-Écluse (avec l'école nationale supérieure de la police) et Noisiel (où se trouve l'école nationale des finances publiques).

Le conseil municipal de Montcourt-Fromonville se réunira à huis clos, jeudi, pour élire un nouveau maire.
Mickaël Beugin a présenté sa démission, il y a une dizaine de jours, suite à la fronde de 9 élus du conseil en désaccord avec lui sur le budget en préparation. Lors du vote, la majorité s’était ainsi exprimée contre, à deux reprises. L’édile en a tiré les conséquences alors que les frondeurs réclamaient précisément sa démission. L'intérim est depuis assuré par son 1er adjoint.

L’ARS Île-de-France renforce la surveillance des arboviroses.
Il s’agit des virus transmis par les moustiques, dans la région, et plus particulièrement celui appelé « tigre ». On parle là de la dengue, du chikungunya ou du Zika. Le mois de mai marque le début de la période de surveillance renforcée qui durera jusqu’à la fin novembre. L’objectif est double : prévenir l’apparition de cas autochtones tout en limitant autant que possible l’emploi de mesures de traitement chimique. L’ensemble des collectivités territoriales et le grand public peuvent s’associer à cette démarche. Plus d’info sur le site internet de l’Agence Régionale de Santé.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.