Les salariés de Renault à Lardy sont inquiets et ils l'ont fait savoir hier en débrayant

  •  Publié le 15 janvier 2021 à 09h35

Une cinquantaine d'entre eux, mais aussi des sous-traitants, ont participé à cette action lancée par la CGT et Sud.

Une cinquantaine d'entre eux, mais aussi des sous-traitants, ont participé à cette action lancée par la CGT et Sud. Leur crainte ? La suppression, selon les syndicats, de 900 postes par le constructeur automobile sur son site essonnien, d'ici la fin de l'année. La direction assure, de son côté, qu'il n'y aura pas de licenciements mais des départs volontaires via rupture conventionnelle.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.