Un élu melunais engage un bras de fer judiciaire contre la chasse

  •  Publié le 08 décembre 2020 à 17h00

Le seul élu du Parti animaliste en Seine-et-Marne met en cause le préfet du département qui a autorisé des battues pour réguler la population de sangliers.

Giovanni Recchia vient de saisir le tribunal administratif. Le seul élu du Parti animaliste en Seine-et-Marne met en cause le préfet du département qui a autorisé des battues pour réguler la population de sangliers pendant le confinement. Thierry Coudert espère ainsi limiter les « dégâts causés par une augmentation trop importante » du nombre de sangliers. Giovanni Recchia demande l'annulation de cette dérogation au nom du bien-être animal. Sa demande sera étudiée, mais après le 15 décembre. La dérogation ne sera alors sans doute plus valable.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.