Patrick Septiers crie à « l'injustice » face aux mesures du gouvernement pour lutter contre la Covid-19

  •  Publié le 02 octobre 2020 à 16h25

Le président du Conseil départemental craint que la Seine-et-Marne ne soit elle aussi placée ce soir en zone rouge.

Le président du Conseil départemental craint que la Seine-et-Marne ne soit elle aussi placée ce soir en zone rouge, une semaine après Paris et la petite couronne. Une mesure qu'il juge toutefois injustifiée car la circulation du virus est beaucoup moins active que dans les autres départements franciliens. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé jeudi soir que la région parisienne pourrait passer en "alerte maximale" dès lundi 5 ocotbre.

Pour Patrick Septiers, il est évident qu'il faut se protéger. Mais le président du Conseil départemental de Seine-et-Marne redoute que le gouvernement ne tombe dans l'excès. Le Département va poster dans les prochains jours des publications sur les réseaux sociaux pour rappeler que certains lieux comme les théâtres restent ouverts avec un maximum de précautions sanitaires.

Interview Patrick Septiers 1

Le président du Conseil départemental de Seine-et-Marne ne cache pas son pessimisme en matière d'emploi face à la crise du Covid-19. Il craint de nombreuses suppressions de postes dans les prochains mois chez les principaux employeurs du département comme Safran ou Disneyland Paris.

Interview de Patrick Septiers - 2

Un fonds de soutien a d'ores et déjà été mise en place pour le domaine de la culture. Il doit permettre aux différentes salles de spectacles de compenser en partie les pertes de billetterie.






Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.