Le préfet de Seine-et-Marne a dû lancer un appel au calme après le bang supersonique

  •  Publié le 01 octobre 2020 à 09h57

Une initiative peu habituelle mais Thierry Coudert a voulu mettre fin à l'encombrement des lignes téléphoniques de secours, le 17 et le 18.

Une initiative peu habituelle mais Thierry Coudert a voulu mettre fin à l'encombrement des lignes téléphoniques de secours, le 17 et le 18. La raison : une forte déflagration entendue sur une bonne partie de l'Ile-de-France et qui a donc inquiété les seine-et-marnais. Des dizaines d'entre eux se sont alors jetés sur leur téléphone. « Il n'y a pas d'explosion, il s'agit d'un avion de chasse qui a franchi le mur du son » a ainsi rassuré le préfet sur les réseaux sociaux.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.