Fin annoncée de la raffinerie de Grandpuits : « Le Département sera attentif », assure Patrick Septiers

  •  Publié le 24 septembre 2020 à 15h20

Le projet du groupe Total prévoit un arrêt du raffinage de pétrole brut sur le site de Grandpuits au trimestre 2021.

C'est un séisme dans l'industrie seine-et-marnaise. Le projet du groupe Total prévoit un arrêt du raffinage de pétrole brut sur le site de Grandpuits au trimestre 2021 et du stockage de produits pétroliers fin 2023. Pour autant, la raffinerie de Grandpuits en plateforme zéro pétrole à horizon 2024 devrait s'effectuer sans licenciement.

Le Conseil départemental veut conserver les futures activités sur le territoire

Et le Conseil départemental compte bien y veiller : « Le Département sera attentif à ce que le groupe Total tienne son engagement de conduire ce redéploiement industriel sans aucun licenciement, et à ce que les activités développées dans le cadre de cette reconversion restent ancrées sur le territoire seine-et-marnais », indique Patrick Septiers.

Une possible « vitrine pour la Seine-et-Marne »

« Il est très regrettable d'abandonner une capacité de raffinage au coeur de l'Ile-de-France alors que Grandpuits représentait 30% de l'alimentation en carburant de la région », ajoute de son côté le conseiller départemental et député de Seine-et-Marne Jean-Louis Thiériot. Mais il tempère : « nous allons essayer de faire en sorte que ça puisse être au moins une transition écologique et énergétique réussie. [...] Le site, reconverti aux énergies vertes, pourrait même devenir une vitrine pour la Seine-et-Marne. »

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.