La longue litanie des redressements judiciaires se poursuit dans le département

  •  Publié le 31 juillet 2020 à 09h13

Parmi les derniers en date, mercredi : le restaurateur Courtepaille dont le dossier est entre les mains du tribunal de commerce d'Evry.

Parmi les derniers en date, mercredi : le restaurateur Courtepaille dont le dossier est entre les mains du tribunal de commerce d'Evry. C'est lui qui étudiera le 14 septembre les différentes offres de reprise car le siège de l'entreprise est installé dans la ville-préfecture de l'Essonne. Courtepaille compte 300 établissements dont une centaine de franchises et emploie 4.000 personnes. Les projets de reprise peuvent être déposés jusqu'au 24 août et plusieurs sont déjà arrivés sur le bureau de la juridiction, « sérieux » selon sa présidente, Sonia Arrouas, qui affirme que l'objectif sera de sauver le maximum d'emplois.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.