À Vaux-le-Pénil, des hydrocarbures se sont échappées d'un pipe-line dans la nature

  •  Publié le 26 mars 2020 à 15h24

Dès le 29 février dernier, des traces d'hydrocarbures ont été relevées à Vaux-le-Pénil près du pont du Pet au diable.

Dès le 29 février dernier, des traces d'hydrocarbures ont été relevées à Vaux-le-Pénil près du pont du Pet au diable, et notamment dans le ru de la Noue et sur la Seine. Cette fuite provenait en fait d'une canalisaion de transport de pétrole de l'entreprise Vermillon, acheminant le produit depuis les entrepôts de La Rochette vers la raffinerie de Grandpuits.



Dix cygnes secourus



Début mars, l'entreprise a coupé les vannes, isolé le tronçon concerné et nettoyé les sols et berges. La zone de la fuite n'a été localisée que le 18 mars. L'ensemble des terres retirées ont été envoyées vers un centre de traitement en Essonne, et des travaux de dépollution du sol vont être lancés. Les 10 cygnes dont le plumage avait été souillé ont été pris en charge par l'Association de Défense et de Sauvegarde des Cygnes (Savigny-le-Temple) pour leurs soins, nettoyage et remise en liberté. Vermillon affirme qu'il n'y aurait à ce jour aucun impact sur les poissons.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.