L'entreprise Dunlopillo évite la catastrophe

  •  Publié le 24 mars 2020 à 10h20

On compte 90 salariés, sur les 180 que comptent les usines de Mantes-la-Jolie et de Limay, qui devraient garder leur emploi.

Certains peuvent souffler, d'autres pas. Le groupe français Finadorm a été retenu pour racheter le fabricant de matelas Dunlopillo. C'est ce qu'a annoncé le tribunal de commerce hier, rapporte Le Parisien. L'entreprise Dunlopillo avait été placée en redressement judiciaire en décembre dernier. Depuis, les 180 employés retenaient leur souffle. Ils attendaient de savoir s'ils se retrouveraient tous sur le carreau ou pas. Au final 50% des effectifs devraient pouvoir travailler pour le repreneur, Finadorm. spécialiste de la literie et des sommiers. Cela reste malgré tout une terrible nouvelle pour l'autre moitié des salariés qui ne seront pas gardés. L'activité de l'usine de Mantes-la-Jolie devrait être transférée intégralement sur le site de Limay.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.