Plus de 3.000 verbalisations distribuées en Essonne

  •  Publié le 24 mars 2020 à 10h30

Un chiffre qui donne le tournis alors que la mise en place du confinement a débuté le 17 mars.

Si les forces de l'ordre ont été clémentes hier en effectuant des contrôles plutôt « pédagogiques » suite au confinement décidé par Emmanuel Macron, les choses changent dès ce mercredi. Les agents et militaires doivent vérifier si les habitants sortis de chez eux possèdent l'attestation de déplacement dérogatoire en bonne et due forme. Il vous est juste permis de vous rendre à votre travail, de faire vos courses, d’aller chercher vos enfants en cas de garde alternée ou encore de sortir faire un peu de sport à proximité de chez vous. Après un mardi sous le signe de la prévention, aujourd'hui place aux sanctions : des amendes de 38 euros ou de 135 euros peuvent être distribuées.

Et actuellement, les lignes téléphoniques du Centre d'Opérations et de Renseignement de la Gendarmerie de l'Essonne sont saturées. Pour rappel, le 17 est reservé aux appels d'urgence. Si vous avez des questions sur les mesures de confinement, contactez le 0 800 130 000.

 

Mise à jour du 18/03 à 18h :

Pas moins de 3.987 personnes et une dizaine de commerces ont ainsi été contrôlés ce mercredi, entre minuit et 18h. Les militaires ont relevé cinquante infractions, toutes punies par des procès-verbaux. Car contrairement à hier, les déplacements extérieurs non justifiés sont désormais passibles d’une amende de 135 euros. Veillez à limiter vos sorties au strict nécessaires et munissez-vous toujours d’une pièce d’identité ainsi qu’une dérogation.

 

Mise à jour du 24/03 à 10h30 :

3.000 verbalisations en une semaine... C'est le constat  dressé ce mardi matin par les gendarmes et policiers de l'Essonne. Des amendes dues au manque de discipline des habitants, circulant sans attestation de sortie, oui qui bravent les interdictions de circuler dans les parcs, le long des rivières ou encore dans les espaces boisés, précise Actu Essonne. Pourtant et la préfecture le martèle : "Pour lutter contre l’épidémie de covid-19, la meilleure des choses à faire est de rester à la maison". Pour rappel, l'amende est fixée à 135 euros. En cas de récidive dans les 15 jours qui suivent la première verbalisation, le montant est majoré à 1.500 euros.

 

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.