Toute l'info dans la Somme à 16h

  •  Publié le 08 novembre 2019 à 16h00

L'essentiel de l'actualité dans la Somme à 16 heures

L’homme mis en cause dans l’accident mortel survenu en 2017 à Hornoy le Bourg a été condamné

Le 7 juin 2017, un homme qui circulait trop vite a percuté un véhicule avec à son bord un couple et trois enfants. La voiture familiale a violemment percuté un arbre. Dans le choc, deux fillettes de 5 et 6 ans ont été tuées.

À la barre, le mis en cause a réfuté sa vitesse excessive. Il avait pourtant été contrôlé deux fois en excès de vitesse en 2014 et 2016. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis et son permis lui a été retiré.

https://premium.courrier-picard.fr/id48088/article/2019-11-07/deux-fillettes-etaient-mortes-dans-laccident-hornoy-le-bourg-le-chauffeur

 

Le braqueur de l’hôtel et de l’épicerie d’Amiens a été déféré au tribunal ce matin

Il est soupçonné d’avoir commis deux braquages avec une arme de poing le 30 octobre dernier dans l’épicerie « Le marché de la Vallée » et dans l’hôtel Ibis budget.

Il a été reconnu grâce aux caméras de vidéosurveillance de l’épicerie. La gérante a crié et fait fuir l’individu. Dans l’hôtel, le quadragénaire était également parti les mains vides.

Il a été déféré aujourd’hui devant le procureur de la République à Amiens. Le délibéré n’a pas encore été annoncé.

https://premium.courrier-picard.fr/id48202/article/2019-11-08/le-braqueur-presume-dune-epicerie-et-dun-hotel-defere-devant-le-procureur-amiens?from_direct=true

 

Un accident du travail s’est produit hier à Beuvraignes

Un homme de 34 ans qui travaille dans une entreprise de la commune a eu une phalange écrasée par une machine hydraulique. Les pompiers ont été contactés peu avant 13h30. Ils ont transporté la victime jusqu’au centre hospitalier d’Amiens.

https://premium.courrier-picard.fr/id48151/article/2019-11-07/les-doigts-ecrases-dans-un-accident-du-travail-beuvraignes?from_direct=true

 

L’internat de Flixecourt a été fermé suite à des suspicions de gale

Environs deux cas ont été suspectés au sein du lycée professionnel Alfred Manessier. L’agence régionale de santé a envoyé une lettre aux parents rappelant qu’il s’agit d’une maladie fréquente et bénigne. Elle reste cependant contagieuse et se transmet par des contacts peau à peau prolongés.

L’internat a donc été fermé hier soir afin d’être traité par fumigation. Une trentaine d’internes ont dû rentrer chez eux hier soir. Ils ont été invités à consulter leurs médecins par précaution.

https://premium.courrier-picard.fr/id48065/article/2019-11-07/suspicion-de-gale-linternat-du-lycee-de-flixecourt

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.