Bonnières-sur-Seine : le prétendu fiché S jugé pour avoir tué sa femme serait un indic pour les renseignements français

  •  Publié le 15 mars 2019 à 11h02

Le procès d'un homme s'est ouvert devant les assises des Yvelines. Il comparait pour le meurtre de son épouse en 2016 à Bonnières-sur-Seine.

Le procès d'un homme s'est ouvert devant les assises des Yvelines. Il comparait pour le meurtre de son épouse en 2016 à Bonnières-sur-Seine. L'homme était d'abord décrit comme fiché S en raison de différents voyages en Turquie mais aussi en Syrie. Mais Le Parisien raconte un retournement de situation : le principal accusé serait finalement indic pour la DGSI, la direction générale de la Sécurité intérieure. Ce dernier affirme toujours avoir tué sa femme d'une balle dans la tête sans le vouloir. Il voulait qu'elle avoue être enceinte d'un autre homme. Le procès se poursuit ce vendredi. Verdict mardi prochain.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.