Quatre-cent médecins généralistes pour les déserts médicaux

  •  Publié le 14 mars 2019 à 17h38

C'est l'une des premières mesures du plan « Ma santé 2022 » que met en place l'Agence nationale de santé.

C'est l'une des premières mesures du plan « Ma santé 2022 » que met en place l'Agence nationale de santé. Le gouvernement a revu sa cartographie de zonage des médecins et abaissé les seuils des zones d'intervention prioritaire. Sur les 400 postes prévus à l'échelle nationale, 60 seront affectés à l'Île-de-France. En Essonne, de nombreuses zones sont qualifiées de prioritaires pour renforcer l'accès aux soins : c'est le cas des secteurs de Ballancourt-sur-Essonne, Etampes, Dourdan ou encore Breuillet, mais aussi des zones plus urbaines comme Brétigny, Corbeil, Saint-Pierre-du-Perray, Courcouronnes, Ris-Orangis, Grigny, Draveil, Juvisy, Savigny-sur-Orge, Athis-Mons, Vigneux-sur-Seine et Longjumeau.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.