La grogne monte chez les syndicats d'enseignants d'Eure-et-Loir

  •  Publié le 14 mars 2019 à 11h53

Les enseignants euréliens dénoncent les nouvelles modalités d'affectation dans le premier degré.

Les enseignants euréliens dénoncent les nouvelles modalités d'affectation dans le premier degré. L'Echo Républicain explique qu'à partir de la rentrée prochaine, un enseignant pourra être affecté dans une classe d'élémentaire ou de maternelle sans tenir compte de sa préférence mais aussi dans une école qu'il n'a pas choisie. Ils émettaient auparavant une liste de vœux. Les représentants syndicaux étaient réunis à Chartres hier.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.