Les routes euréliennes n'ont jamais été aussi sûres

  •  Publié le 11 février 2019 à 16h05

Un bilan encourageant qui n'empêche pas les autorités de continuer à mettre l'accent sur les moyens répressifs.

Pas moins de 23 personnes sont mortes l'an dernier dans des accidents de la route dans le département. On est loin du bilan désastreux de 2017 où l'Eure-et-Loir avait totalisé 44 morts. Et le record de 2016 avec 26 victimes est même battu. Les routes départementales restent les plus meurtrières avec 12 morts à elles-seules sur les 23 enregistrés l'an dernier. Un bilan encourageant qui n'empêche pas les autorités de continuer à mettre l'accent sur les moyens répressifs : dès cette année, une ou deux voitures banalisées supplémentaires seront équipées de radars embarqués qui flasheront discrètement les automobilistes trop pressés. Le département compte déjà trois véhicules de ce type.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.