Toute l'info dans l'Essonne à 16h

  •  Publié le 27 mars 2018 à 16h14

L'essentiel de l'actu à 16h dans l'Essonne

Pas de scolarisation pour les enfants syriens à Athis-Mons

La mairie a jusqu’à la fin du mois de mars pour inscrire 28 enfants tous syriens pour la plupart d’entre eux, sur ordre de la justice. Mais elle refuse de le faire. Du moins dans les conditions actuelles. Dans une vidéo publiée sur le site de la ville, la maire Les Républicains d’Athis-Mons, Christine Rodier regrette de ne pouvoir se « conformer » à la décision prise il y a dix jours par le tribunal administratif de Versailles. Selon elle, les conditions d’accueil de ces enfants ne seraient pas « acceptables ». L’élue réclame « un accompagnement spécialisé », car « la scolarisation de la quasi-totalité de ces enfants relève avant tout de la langue française et de l’alphabétisation ». Dans une lettre adressée aux habitants de la ville, elle suggère que des enseignants soient détachés par la direction académique de l’Essonne pour donner des cours particuliers dans des locaux qui seraient fournis par la ville.

 

La circulation sur la N 448 perturbée ce matin à Draveil

La faute à une rupture de canalisation qui a inondé les voies peu après 8h du matin. Les voitures ne circulaient qu’en alternance sur la nationale, le temps pour un agent de la société Véolia d’intervenir. Il a procédé au barrage de la conduite et le trafic est revenu progressivement à la normale dans la matinée.

 

L’intérim recule légèrement en Essonne

Le baromètre Prism’Emploi pour le mois de janvier vient d’être publié. Et si les chiffres sont à la hausse de 1,3% en Île-de-France, ils s’affichent en légère baisse pour l’Essonne : le nombre d’intérimaires dans le département a reculé de 1,1% par rapport au mois de janvier 2017. Les transports, les services et l’industrie ont pourvu à eux seuls plus de trois postes sur quatre. Et ils recherchaient essentiellement des ouvriers qualifiés et non-qualifiés ainsi que des employés. 

 

Le vélo ne semble pas vraiment le bienvenu en Essonne

En tout cas si l’on en croit le résultat du baromètre 2017 des villes cyclables qui vient d’être publié. L’étude classe notamment Draveil dans la liste des villes « très défavorables » à la présence des vélos dans leurs rues. Orsay et Montgeron s’en sortent à peine mieux : elles sont considérées comme « défavorables », celles de Palaiseau, Massy et Brunoy sont « plutôt défavorables ». Face à cette situation, la ministre des Transports a dévoilé son Plan Vélo pour inciter les communes à investir dans des infrastructures cyclables comme l’ont fait Grenoble et La Rochelle.

 

La ville d’Igny va changer de nom

Pendant plusieurs semaines, les habitants ont été consultés et plusieurs propositions ont été retenues. La municipalité entend ainsi associer davantage la commune et son histoire locale et sa topographie. Mais le nouveau patronyme ne sera dévoilé qu’en début de mois prochain. Les panneaux à l’entrée et en sortie de la commune seront modifiés en conséquence.

 

L’éco-centre de Montgeron récompensé par le label « excellence environnement »

Le site est encore en chantier, mais sa prise en compte de l’environnement est d’ores et déjà saluée par les autorités. Car dès le début des travaux, le Siredom a tenu à s’inscrire dans une démarche environnementale. La gestion des eaux de ruissellement, le stockage et l’utilisation des produits dangereux, la gestion des déchets et la réutilisation de matériaux ainsi que l’emploi de matériaux recyclés pour la réalisation du chantier, tout a été prévu en amont. La propreté du chantier, l’état des clôtures, l’information auprès des riverains ou encore la préservation de la biodiversité ont également été pris en compte.

Dans la même catégorie

Changer de zone

Pour lire les actualités d’un autre département cliquez sur une zone de la carte.